Recherche d’emploi : faut-il faire confiance à un cabinet de recrutement ?

Temps de lecture : 3 minutes

Le monde du recrutement répond théoriquement aux besoins de ce qu’on appelle communément les ressources humaines. Le mot est pourtant assez mal choisi sur un plan managérial. L’humain n’est pas une simple ressource semblable à une autre. L’entreprise peut se charger elle-même de la sélection de ses collaborateurs. Toutefois, celle-ci préfère parfois externaliser cette tâche auprès d’un cabinet de recrutement.


Postuler via un cabinet de recrutement : un atout ?

La plupart du temps les candidats n’ont pas le choix. Sauf à envoyer une candidature spontanée à l’entreprise dans laquelle ils souhaitent travailler.
Et c’est prendre le risque que le recruteur ne la reçoive pas ou ne la traite pas. Le candidat potentiel n’a que le contact qu’on veut bien lui donner, que ce soit sur internet (où les coordonnées sont désormais le plus souvent masquées), en presse ou sur les réseaux sociaux.

Les DRH qui font appel à des cabinets extérieurs le font pour de bonnes raisons :

  1. le temps à consacrer au recrutement est extrêmement chronophage en lui-même.
  2. la sélection des candidats est délicate. L’établissement d’une short list conduisant immanquablement à revoir plusieurs fois les mêmes candidats, et faire un choix final.
  3. le recrutement est un métier, et les DRH ne sont pas tous rompus à cet exercice.

Les cabinets de recrutement disposent donc de plusieurs atouts, outre les points ci-dessus qui doivent être évidemment maîtrisés.

Il convient de distinguer entre les petits cabinets inconnus du grand public et les très grands cabinets généralistes.


Le petit cabinet de recrutement spécialisé


Dans le premier cas, ce sont la plupart du temps des pros du métier reconvertis. Ils ont été manager, directeur, voire chargé de recrutement dans leur secteur, et ils connaissent donc parfaitement les métiers qui sont proposés.
C’est là leur principale force. Ils sont capables de jauger parfaitement le professionnalisme du candidat, y compris sur le plan très technique.
Les petits cabinets de recrutement ont en outre un réseau de clients variés qui leur permet de diversifier leur sélection de candidats.


Le mastodonte du recrutement généraliste


Les grands cabinets comme Michael Page ou Hays ont pour leur part un vivier colossal. Mais leurs recruteurs n’auront sans doute pas une aussi bonne maîtrise de l’aspect purement “métier”. Ils seront en revanche plus performants sur l’aspect “personnalité”, en s’appuyant souvent sur une batterie de tests éprouvés.

Une recommandation à cet égard : si vous passez des tests, donnez explicitement votre accord en exigeant d’avoir connaissance des résultats et qu’on vous les communique par écrit. Dans tous les cas vous êtes gagnant. Il est enrichissant de mieux se connaître soi-même sur certains aspects de sa personnalité. Il peut aussi y avoir des biais ou des erreurs d’interprétation sur lesquels vous pouvez interroger le cabinet. Vous pouvez vous en servir lors d’un entretien ultérieur avec un autre interlocuteur. Enfin, si vous n’êtes pas retenu, vous pourrez demander au recruteur pour quelle raison et si c’est lié à tel ou tel aspect de votre personnalité.

Les deux types de cabinets ont donc leurs avantages et leurs inconvénients, au choix de l’entreprise qui les commandite.


Sélectionné ? Souriez et gonflez la poitrine, vous êtes bon !

Slick Constestants GIF by Jeopardy! - Find & Share on GIPHY

Tout cabinet qui se respecte proposera à son client une short list de 2 ou 3 candidats qu’il aura soigneusement sélectionnés parmi les possibles. Le recruteur verra donc son choix final largement facilité.

Ne pas oublier qu’un cabinet de recrutement se rémunère sur le placement d’un candidat. Le plus souvent, le cabinet est payé après la validation de la période d’essai, soit entre 3 et 6 mois. Certains s’engagent même à pourvoir obligatoirement le poste, en représentant un nouveau candidat gratuitement suite à un premier échec. Ils ont donc tout intérêt à proposer de (très) BONS candidats.


Ce n’est pas une raison pour ne pas se préparer !

Pour un candidat, être retenu par un cabinet de recrutement est un gage de sa propre qualité et de son adéquation au poste. Vous pouvez donc être très confiant dans l’entrevue que vous aurez ensuite avec le recruteur final.

Un entretien d’embauche se prépare, tout au moins psychologiquement. Il est rare qu’on réussisse un entretien du premier coup. Conseil utile : dans une recherche d’emploi, arrangez-vous pour avoir vos premiers entretiens avec les postes ou les entreprises qui vous intéressent le moins. Cela vous servira de training pour les suivants, et vous verrez que la confiance en vous grandira au fur et à mesure.

En conclusion, si vous avez le choix, préférez passer par un cabinet de recrutement, votre valeur personnelle n’en sera que meilleure auprès de l’entreprise et vous disposerez d’atouts qu’un candidat “en direct” n’aura pas forcément.




0 commentaire

A lire également

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusJ’accepte